Equipement professionnel

Comment les franchises optimisent l’agencement de leurs boulangeries ?

L’évolution du mode de consommation et de distribution pousse les professionnels d’un secteur à chercher d’autres modèles économique. Le secteur de la boulangerie rencontre actuellement un certain problème de régression de la consommation. Comment la franchise pourrait-elle faire face à cette nouvelle situation ?

Qu’est-ce que la franchise ?

Entre l’an 2000 et 2020, le nombre des boulangeries artisanales est passé de 30 000 à 20 000 en France. Cette diminution serait due à plusieurs facteurs, notamment le problème de rentabilité de l’activité et la pénibilité du travail de boulanger. Cela a entraîné la régression de la disponibilité des pains traditionnels sur le marché et, par conséquent, la fuite de certains consommateurs vers d’autres produits de substitution. Les professionnels qui sont restés dans le secteur ont choisi le concept de la franchise pour s’adapter à la nouvelle conjoncture. La franchise consiste à ouvrir des boutiques identiques qui vendent les mêmes produits, de même qualité, au même prix. Les pâtons surgelés sont préparés en amont de la structure et livrés au boulanger. Il appartient à ce dernier de finir la cuisson, ce qui ne requière pas de connaissances spécifiques, et de vendre les produits finis. La commercialisation est donc devenue l’activité principale du boulanger.

En somme, la franchise offre au boulanger franchisé l’avantage de la stabilité et de la qualité assurée par une chaîne de boutiques identiques. Cela aide beaucoup à fidéliser la clientèle. L’autre avantage est l’allègement des tâches. Cela rend le travail du boulanger beaucoup moins éreintant.

Donc, le savoir-faire requis n’est plus dans la préparation des différentes pâtes mais dans la restauration ou dans le commerce alimentaire. Afin de diversifier l’offre, il est parfois nécessaire d’avoir recours à des activités parallèles. Par exemple proposer des sandwichs, des salades, des boissons naturelles… Mais le savoir-faire ne suffit pas. Il faut aussi une capacité relationnelle assez développée. Le boulanger se doit d’être engagent et facile à aborder. L’objectif étant de séduire et de fidéliser la clientèle.

Comment aménager une boulangerie ?

Pour bien tenir une boulangerie, le savoir-faire et le savoir-être ne sont pas les seuls critères. Il faut aussi que l’endroit soit attirant et commode. Pour cela, il est conseillé de s’adresser à des professionnels. Comme tout bon gestionnaire, le boulanger doit prendre en compte le rapport avantages/coûts.Par exemple, s’il s’agit d’un agencement boulangerie Hautes Alpes, il serait plus simple de s’adresser à un professionnel installé dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour bénéficier de plus de proximité. Un artisan boulanger indépendant peut aménager son commerce selon ses goûts et préférences. Par contre, ce n’est pas le cas d’un boulanger franchisé. En effet, il est tenu de se référer aux exigences du propriétaire de l’enseigne en matière d’agencement et de mise en valeur du point de vente.

Cependant, la décision d’achat d’un client dans un commerce alimentaire serait influencée invariablement par la manière dont sont exposés les produits. Donc, avant de procéder à l’agencement d’une boulangerie, le commerçant doit répertorier ses articles et repérer les produits phares. Ces produits phares peuvent varier d’un endroit à un autre. C’est la raison pour laquelle un agencement boulangerie Hautes Alpes ne serait pas le même que celui d’une autre région. L’aménagement d’un point de vente consiste en grande partie à mettre chaque marchandise à la bonne place.

D’un autre côté, le profil de la clientèle est aussi un facteur déterminant dans l’agencement d’un point de vente. Par exemple, une clientèle fidèle ne se contente pas d’acheter seulement du pain mais s’accorde le plaisir d’échanger quelques mots. Le boulanger peut en tirer profit pour mettre en valeur quelques nouveaux produits qu’il veut faire essayer. Par conséquent, ces produits devraient être placés sur le devant, à porter de main. Par contre, si la clientèle est composée essentiellement de personnes de passage, l’espace devrait permettre de se ravitailler rapidement. Bref, un agencement boulangerie Hautes Alpes ne serait pas le même que celui qui se trouve au centre de Paris. Les profils types de la clientèle sont trop différents.

Related posts

Création de support PLV : pourquoi un expert ?

Sécuriser un établissement contre le feu

Comment gérer la sécurité des accès d’entreprise ?

Entreprises et collectivités, équipez-vous en rangements performants

Les critères de choix lors de l’achat d’une caméra de surveillance

L’installation de sa climatisation à Paris : comment procéder ?