• Home
  • Informatique
  • Les paramètres à prendre en compte pour passer de l’EDI vers le SaaS
Informatique

Les paramètres à prendre en compte pour passer de l’EDI vers le SaaS

Pour être proactives, les entreprises doivent s’adapter aux évolutions de la technologie informatique et donc utiliser le cloud. Il s’agit de recourir aux diverses ressources informatiques (serveurs, plateformes de données, réseaux, logiciels, etc.) accessibles sur internet. Elles permettent entre autres d’accéder aux nombreuses données indispensables à l’exploitation, au bon fonctionnement et au développement d’une entreprise. Actuellement, l’échange de données informatisées (EDI) progresse plus vers le cloud, ce qui assure une protection optimale des données et un niveau de service plus large. Alors, quels sont les éléments à considérer pour le passage d’une solution EDI vers le SaaS(Software as a service)?Éléments de réponse.

Passer de l’EDI vers le SaaS : ce qu’il faut savoir pour commencer

Il est important de considérer les critères fonctionnels de l’outil avant d’entamer le projet. Le logiciel que vous utilisez doit être conforme aux attentes des postes concernées par la migration (comptabilité, logistique, fournisseurs, services achats, etc.), mais aussi aux paramètres de performance mis en place.

Comme il s’agit d’un projet, dont la réussite requiert le déploiement des ressources internes et d’une interaction optimale entre elles, il est tout aussi important d’avoir la garantie sur l’engagement de toutes les parties prenantes. Il est également envisageable, voire intéressant de solliciter l’aide d’éditeurs et d’intégrateurs externes qualifiés et expérimentés pour diriger le projet.

Conception de la solution : les bonnes pratiques

À cette étape du projet, il est important de bien identifier les besoins de connexion aux réseaux de l’entreprise ainsi que les éventuels problèmes de sécurité. Il est également nécessaire de déterminer et de mettre en place les indicateurs les plus appropriés, utilisables pour estimer le retour sur investissement de l’entreprise.

Pour ce faire, il est possible de solliciter l’accompagnement de nombreux intervenants comme les directions métiers qui se chargeront d’évaluer les impacts d’une faute, la DSI pour s’occuper des aspects techniques, etc. Comme il est primordial de sécuriser le projet à chaque étape, il est nécessaire de tester et de régulariser la solution, surtout au niveau des secteurs où la sous-traitance est monnaie courante.

Le bilan final

De façon générale, le lancement d’une nouvelle solution change les habitudes des utilisateurs. Dès lors, il est important de s’assurer qu’ils comprennent bien l’utilisation de l’outil avant d’évaluer le montant des gains de performance ainsi que le retour sur investissement. Dans tous les cas, les bénéfices sont multiples pour les entreprises qui ont choisi de passer en mode SaaS : service efficace, diminution des coûts, échanges garantis, etc.

Related posts

Découvrez le métier de l’ingénieur de production informatique

Réalité virtuelle : tout savoir sur cette technologie en plein essor

Les grandes tendances du marketing digital

Comment améliorer la réception mobile ?

Tout savoir sur Netflix pour profiter de ses offres

Comment faire le bon choix de son partenaire en référencement ?